Comment bien faire la pose de plafond suspendu

Le travail d’un plaquiste à Montfermeil consiste à installer tous les éléments qui sont fabriqués à partir d’un plâtre. Il peut s’agir d’une cloison, d’une plaque pour améliorer l’isolation ou d’une placo pour aménager les combles, etc. Tehni Oros est l’entreprise spécialisée qu’il vous faut pour votre projet de pose de faux plafond à Montfermeil et aux alentours. Notre équipe fait preuve de professionnalisme pour vous apporter une solution adaptée à vos besoins. Chaque détail est pris en compte afin de livrer un chantier qui vous convient.

Découvrez les informations nécessaires en amont de la pose de faux plafond à Montfermeil

La pose de faux plafond à Montfermeil est indispensable, mais facultative pour une maison, que ce soit une nouvelle construction ou un projet de rénovation. Il s’agit d’une structure ajoutée directement à un plafond d’origine.

Pour obtenir un design moderne, il est vivement conseillé d’utiliser un plâtre qui peut être posé sur une partie ou sur la totalité de la pièce afin de mettre en valeur la maison. On peut avoir une décoration originale et authentique.

Découvrez les informations nécessaires en amont de la pose de faux plafond à Montfermeil | Tehni Oros
Les critères à prendre en compte pour le bon déroulement de la pose à Montfermeil | Tehni Oros

Les critères à prendre en compte pour le bon déroulement de la pose

Le gain en isolation est un des critères essentiels à prendre en compte en amont de la pose de faux plafond à Montfermeil. Que ce soit pour un confort thermique ou acoustique, il est essentiel de le combiner avec d’autres matériaux.

En effet, l’utilisation de laine de roche ou de verre permet d’absorber considérablement le bruit venant de l’étage supérieur. En ce qui concerne le confort thermique, il est tout à fait envisageable de faire usage de laine minérale ou de mousse polyuréthane.

La propriété anti-incendie est également à prendre en compte pour éviter un éventuel sinistre. Pour ce faire, il est indispensable de bien connaître la pièce qui va accueillir le faux plafond. Les matériaux à privilégier sont les plaques de placo en gypse spécialement traitées pour servir de coupe-feu.

Le côté esthétique de cet élément visible de la pièce ne doit pas être omis. Le but principal est de masquer toutes les imperfections qui peuvent gâcher la beauté de la décoration intérieure, c’est le cas pour les différentes tuyauteries et pour les câbles.

L’humidité dans la pièce est à prévoir avant la pose de faux plafond à Montfermeil. Une pièce souvent humide affecte directement à sa beauté puisqu’elle cause des traces et des moisissures causant un gondolement et un affaissement prématurés.

Pour éviter ce problème, il est nécessaire de faire usage d’un hygromètre pour mesurer le taux d’humidité dans la pièce. Associer un faux plafond avec une extraction d’air est donc une solution idéale afin de joindre l’utile à l’agréable.

Cloisonnage à Montfermeil | Tehni Oros

Je demande un devis immédiatement

06 64 75 99 62

La préparation de la surface à travailler

La préparation suivie du calepinage de la surface est indispensable avant de procéder à la pose d’un faux plafond. Cette phase préparatoire du support qui va accueillir l’élément demande une méthodologie ordonnée et un savoir-faire incontestable.

Tout d’abord, la surface doit impérativement être propre. Pour cela, il faut enlever préalablement toute trace de poussières afin d’obtenir un emplacement sain. Ensuite, il faut se munir de matériels importants pour une surface plane et ajustée : un niveau, une règle, un cordeau, etc. Enfin, il est important de réaliser un contrôle de tous les éléments.

Il faut s’assurer que les suspentes, les éclisses de raccordement, les chevilles et les vis à frapper, les plaques de plâtres, le calicot, l’enduit et la fourrure sont à la portée des mains pour une pose facile.

Une fois la préparation achevée, le calepinage ne doit en aucun cas être oublié puisqu’il permet d’avoir un aperçu de la réalisation et d’une installation sur mesure. Tehni Oros est l’entreprise idéale pour la pose, du début jusqu’à la fin du chantier.

Pour cette étape, il faut prévoir le type et le nombre de plaques de plâtre à poser, repérer avec précision la place du luminaire, de la trappe de visite et de la VMC. La préparation des plaques à découper ainsi que l’anticipation des emplacements pour les tuyauteries et les câbles sont décisives pour le chantier.

Le déroulement de la pose

Elle se déroule par étape. Normalement, elle commence toujours par le vissage des cornières de rive sur les murs, c’est par la suite que l’installation des suspentes sur les angles de la pièce peut commencer.

Il est indispensable de prévoir une marge d’environ 10 à 30 cm entre les suspentes et le mur. La vérification de la hauteur doit se faire avant le vissage définitif de ces suspentes. Il faut joindre par la suite ces éléments à l’aide d’un cordeau.

L’espace des fourrures ne doit pas dépasser les 65 cm. Une fois mises en place, les suspentes peuvent être vissées tout en respectant la hauteur indiquée par le cordeau. Pour ce qui est de leur alignement, il est plus facile de suivre le cordeau s’il est parfaitement tendu.

Dans le cas où la pièce ne forme pas un angle droit, il faut tout simplement cheviller la cornière de plafond. Pour ce faire, un espace de plus de 45 cm doit être créé entre la plaque et le mur.

Les fourrures sont installées tout en vérifiant qu’elles sont parfaitement mises en place, il faut donc appuyer dessus et s’assurer qu’elles émettent un bruit sec lors de la pression. La planéité de la surface doit être contrôlée régulièrement pour un résultat de qualité.

En ce qui concerne l’installation de plaque de plâtre qui va servir de faux plafond, l’utilisation d’un lève-plaque est indispensable. À défaut de ce matériel, il faut la participation de plusieurs personnes pour faire une pose qui suit les normes de l’esthétique. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’accompagnement d’un plaquiste professionnel est vivement recommandé.

Un espace d’environ 6 cm doit être créé entre la première rangée de plaques de plâtre et le mur. Le vissage s’effectue tout respectant l’espacement des vis. Le cutter est l’outil à privilégier pour la coupe de placo, la scie à métaux est à proscrire puisqu’elle abîme la qualité de l’élément.

Dès que la dernière plaque de placoplâtre a été mise en place, il est tout à fait envisageable de réaliser les joints pour une étanchéité absolue. Un enduit spécial est appliqué entre chaque bord aminci, la bande de calicot est ensuite posée sur ces bords.

Lors du passage du deuxième enduit, il faut bien lisser et s’assurer que la bande adhère parfaitement à l’ensemble.

Les types de faux plafond existant sur le marché

Il est envisageable de choisir un plafond suspendu ou tendu en fonction du budget et des besoins. Le plafond suspendu est équipé d’éléments visibles qui fixent la structure. Le propriétaire de la maison a le choix entre les briques spéciales plafonds, plaque de plâtre et lames de PVC pour cette solution.

Ce type de faux plafond est beaucoup plus abordable au niveau du prix par rapport à son cousin plafond tendu puisqu’il permet de profiter d’une pose très facile. Sa durée de vie est optimale puisque sa longévité peut atteindre jusqu’à 40 ans si l’installation est réalisée par un plaquiste expert et s’il est bien entretenu.

Pour gagner en design, le plafond tendu représente un choix indispensable. Les motifs, tout comme la couleur, sont variés et il en est de même pour les différentes textures. Sa mise en place demande cependant un certain savoir-faire. Son inconvénient est sa durée de vie très courte, surtout lorsqu’il est sujet à l’humidité.

Importance de la pose d’un faux plafond

L’importance principale est l’esthétique obtenue. Il permet de mettre en valeur la décoration intérieure d’une maison tout en misant sur la luminosité de la pièce. De plus, cette solution permet de créer une ambiance chaleureuse dans une pièce très spacieuse.

Dans certains cas, c’est-à-dire si le plafond est trop haut, il est tout à fait envisageable de l’abaisser avec un faux plafond. De cette manière, il permet de cacher la hauteur imposante du véritable plafond de manière très discrète.

Pour ce qui est du confort, cet élément permet d’améliorer à la fois l’isolation thermique et l’isolation phonique de la maison. Il permet en effet de garder la température idéale à l’intérieur et d’éviter les nuisances sonores. Entre autres, il assure un coupe-feu idéal pour une pièce exposée à un risque d’incendie.

Quelques recommandations essentielles

La complexité des travaux à réaliser demande l’intervention d’un spécialiste, il est donc plus judicieux de contacter un plaquiste hors pair pour ce type d’opération. Ce dernier est en mesure de réaliser sur commande le chantier tout en conseillant son client pour profiter le plus longtemps possible de son plafond design.

Un devis est d’ailleurs établi pour connaître les détails de la prestation, il commence les travaux dès que le propriétaire donne son accord. Il est équipé et peut conseiller sur les matériaux à privilégier sur le marché.

Quelles sont les caractéristiques d’un faux plafond suspendu ?

Un faux plafond suspendu est un ensemble de structures solidement fixées à l’aide d’un support, il est disponible en de nombreux matériaux : plâtre, PVC ou brique.

Découvrez les spécificités d’un faux plafond tendu

Le faux plafond tendu est une excellente solution pour décorer une pièce grâce à la variété de couleurs, de motifs et de textures disponibles sur le marché.